Quelques usages du swap et leurs besoins

Le swap est lent par définition : c’est un espace de stockage utilisé comme de la mémoire, or le stockage est beaucoup beaucoup plus lent que la mémoire Ram. On peut quand même augmenter la vitesse du swap en faisant attention à son emplacement, sa fragmentation, sa répartition sur plusieurs disques, etc. Compliqué ? C’est pire que ça : en 2017 les ordinateurs sont équipés d’une quantité de Ram et d’espace disque qui suffisent largement aux besoins des programmes. Certains ne s’embarrassent donc plus du swap. Alors que faire ? et si on veut du swap, comment l’optimiser ?

Les prescriptions sur le swap sont anciennes. Il y a quelques années les disques durs étaient petits et lents, la mémoire se comptait en mégas, l’ordinateur mettait du temps à démarrer, les batteries des portables ne tenaient pas la route, … La situation a changé, voici donc un tableau résumant quelques usages du swap : hibernation, bouée de secours, déplacement en swap d’un programme inutilisé, besoin de libération de la mémoire Ram.

 Usage Pourquoi Pour qui Besoin
hibernation éteindre sans fermer les programmes ordi perso taille
bouée de secours ne pas planter serveur taille
programme inutilisé occupation mémoire inutile serveur
 libérer de la Ram mémoire insuffisante ordi perso vitesse

L’hibernation est un cas particulier : on enregistre l’état du système sur le disque avant l’extinction, ce qui permet au démarrage de restaurer programmes, fenêtres et documents comme si on n’avait pas éteint. Grosso-modo le processus d’hibernation transfère le contenu de la mémoire dans le swap. Il faut un swap au moins égal à la taille de la mémoire.
Dans le second cas, on veut éviter de bloquer le système si des processus consomment toute la Ram. Comme bouée de secours, la taille du swap importe plus que sa vitesse. Or les disques durs actuels ne nous limitent pas en espace. On peut donc choisir un swap égal à deux fois la taille de la Ram — ou plus ? ça dépend de ce qu’on fait tourner…
Le système peut déplacer en swap l’espace occuppé en mémoire par un programme ouvert mais qui n’est pas utilisé. Ça demande peu d’espace. L’évènement inverse étant occasionnel (réutilisation du programme), la vitesse n’est pas primordiale.
Enfin libérer de la Ram parce qu’un programme en a besoin est un usage qui diminue, mais se rencontre encore et se rencontrera probablement encore. Le système ralentit temporairement pendant que la Ram est déplacée en swap. La vitesse du swap est essentielle pour éviter les crispations devant l’écran.

Soyons clair, la vitesse du swap importe toujours et les usages énumérés se retrouvent sur toute sorte de bécane. Mais comme tout dépend de ce qu’on fait avec, on n’a pas toujours besoin de se compliquer la vie :

  • le swap sert peu sur un serveur, on peut réserver la rapidité aux données ;
  • les disques durs sont très très gros, on évite de se poser trop de question : plus de swap ne fait pas de mal, deux fois la Ram ça roule.

Recettes pour augmenter la vitesse du swap

  • Le placer entre les programmes et les données. C’est un bon compromis : la tête de lecture passera constament au-dessus. Mais attention, les données concernées ne sont pas toujours dans les dossiers personnels! en plus des images ouvertes dans Gimp et du cache du navigateur web, on peut penser aux fichiers journaux (logs), aux bases de données, aux dossiers temporaires, …
  • Le répartir sur plusieurs disques. Linux optimisera la gestion du swap (sans Linux on utilisera du Raid ou un gestionnaire de volumes logiques).

J’ai aussi lu cette idée : le placer à la périphérie du disque, au début donc, puisque la tête de lecture peut y aller très vite. Ça suppose que la tête de lecture est plus souvent parquée au bord du disque, c’est vrai. Mais quand on a besoin du swap, la tête est généralement déjà en train de faire le yoyo entre les programmes et les données ! Ne commettez pas non plus l’erreur de penser que ça écrit plus vite au bord du disque parce que « ça tourne » plus vite. N’oubliez pas que la densité d’écriture est plus faible, un secteur occuppe plus de place mais ne contient pas plus de données.

Une réflexion au sujet de « Quelques usages du swap et leurs besoins »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *